Skip to main content

JEAN-PHILIPPE C. BOILEAU

ASSOCIÉ

Jean-Philippe C Boileau profil -VSB Notaires

Pratique, implication et distinction

Jean-Philippe est titulaire d’un baccalauréat en droit (avec grande distinction) de l’Université d’Ottawa et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en droit notarial de l’Université de Montréal. Il figure au palmarès du doyen pour l’excellence de son dossier scolaire et est membre de la Golden Key International Honour Society. Il est également inscrit au tableau de l’ordre de la Chambre des notaires du Québec depuis 2014. Il exerce sa pratique plus particulièrement en droit de la copropriété, en droit immobilier et en financement commercial, en plus d’être actif dans la communauté d’affaires de la région.

La pratique de Jean-Philippe est axée sur le développement de projets immobiliers en copropriété, sur la mise en place de structures juridiques et de conventions dans le cadre d'acquisition, de développement, de financement et de ventes d'immeubles, particulièrement en copropriété divise. Jean-Philippe a été impliqué et a été appelé à agir dans différents projets d'envergure dans la région de Mont-Tremblant et des Laurentides.

Du tac au tac

Quel est ton groupe de musique favori ?

Même si je m’intéresse à plusieurs styles musicaux, mon coup de cœur du moment est Half Moon Run, un groupe montréalais de rock alternatif.

Veux-tu des enfants ?

Pour moi, la famille, c’est important. J’ai d’ailleurs deux frères et une sœur. Je sais que je veux des enfants, mais je ne sais pas combien ni quand.

 

Comment vois-tu l'avenir de Mont-Tremblant?

À chaque matin, je me sens privilégié d'habiter dans les Laurentides, particulièrement à Mont-Tremblant. L'avenir de la région est très prometteur, de nombreux visionnaires contribuent à l'essor du milieu. C'est un honneur pour moi de pratiquer le notariat dans une région aussi florissante et de pouvoir collaborer avec les acteurs économiques importants pour la région du grand Mont-Tremblant.

Quand on parle de projet de co-propriété, dans la région, Jean-Philippe c’est l’homme de la situation.

-
Catherine St-Cyr

Jean-Philippe est très créatif, il a développé une expertise très nichée pour aider les promoteurs immobiliers à performer dans leurs projets au-delà de leurs attentes

-
Timothée Vallée

JEAN-PHILIPPE C. BOILEAU

ASSOCIÉ

Faire preuve de créativité tout en naviguant dans un cadre juridique clair et établi, de sorte à trouver des solutions inventives et conçues sur mesure pour chaque projet, voilà le principal trait de personnalité de ce jeune notaire, qui est tout à fait à l’opposé du stéréotype du notaire conventionnel.

L’équilibre dans la musique et le sport

Pour Jean-Philippe, il est important de conserver un équilibre afin de ne pas se laisser submerger par le travail et le stress, ce qui est facile lorsqu’on est un jeune entrepreneur. Pour décompresser, il s’échappe dans la musique et le sport.

C’est vers 5-6 ans que son père lui apprend à jouer de la batterie sur du CCR. Depuis, il n’a jamais quitté ses baguettes!

Le ski alpin, la course à pied, le vélo, la natation, le badminton et le ping-pong (oui, oui !) lui permettent également d’évacuer son stress.

Le bonheur, c’est quoi ?

Dans le cadre d'un cours de philosophie au cégep, le professeur lui demande d’argumenter sur sa définition du bonheur. Pour Jean-Philippe, à ce moment-là, le bonheur passait par la réalisation de ses passions. Il quitte donc l’école pour vivre sa passion : la musique.

Suite à cette décision, Jean-Philippe réalise qu’il a pris une décision impulsive. Pour goûter vraiment au bonheur, il doit graviter dans un cadre où les règles sont claires. Et là, il n’y a plus de cadre à l'intérieur duquel il peut agir.

Peu importe ses choix, ses parents ne le jugent pas et le soutiennent. Au fil des discussions avec eux et de ses réflexions, il arrive à un constat : il veut retourner sur la bonne « track ».

Une visite, un déclic !

En visitant un bureau de notaire dans lequel sa mère oeuvre à l'époque et en discutant avec les gens qui y travaillent, il a une révélation. Le métier de notaire correspond à sa vision du monde : puisqu’il connaît les règles, le notaire peut établir des liens juridiques entre différentes parties et leur expliquer ce qu’ils ont le droit de faire ou non.

Et c’est un retour en force pour Jean-Philippe. Après le cégep, il fait ses études de droit où il se découvre une passion pour le droit des affaires et le droit constitutionnel, ce qui le mènera à se spécialiser dans un domaine bien précis, soit le droit de la copropriété. Il sait enfin qu’il se situe exactement à la bonne place. Cette branche du notariat lui permet de proposer des solutions créatives et inventives à ses clients, le tout, à l'intérieur d'un cadre juridique clair et bien établi.

Une vision contemporaine du notariat

À sa sortie de l’université, il est engagé dans un cabinet et fait la rencontre de Timothée et Catherine, deux jeunes notaires tout aussi fougueux que lui. Lorsque deux collègues d’expérience quittent le bureau, les jeunes doivent s’impliquer davantage. Ils se rendent rapidement compte que leurs valeurs et leur vision du notariat se situent aux antipodes de celles bien ancrées dans l’entreprise.

Après une tentative infructueuse de prendre la relève du cabinet, ils se lancent dans le vide pour fonder leur propre entreprise.

C'est suite à un travail sans relâche afin de mettre en place une entreprise à leur image que les trois notaires ont édifié, bloc par bloc, les lignes directrices qui forment le cadre de VSB notaires.

Aujourd’hui, à la fin d’une rencontre, quand il donne une poignée de main à son client, il est fier de lui, car il lui a offert le meilleur de lui-même, de sorte à trouver une solution conçue spécialement pour les besoins de son client. Et ça, comme il le dit si bien, ça n’a pas de prix.

Une nouvelle façon d’aborder sa pratique

Depuis qu’il est entrepreneur, Jean-Philippe comprend mieux les émotions que peuvent vivre ses clients, puisqu’il est passé lui-même de la théorie à la pratique. Chaque fois, il se pose la question suivante : « Si c’était mon projet, qu’est-ce que je ferais ? »

JEAN-PHILIPPE C. BOILEAU

ASSOCIÉ

Faire preuve de créativité tout en naviguant dans un cadre juridique clair et établi, de sorte à trouver des solutions inventives et conçues sur mesure pour chaque projet, voilà le principal trait de personnalité de ce jeune notaire, qui est tout à fait à l’opposé du stéréotype du notaire conventionnel.

L’équilibre dans la musique et le sport

Pour Jean-Philippe, il est important de conserver un équilibre afin de ne pas se laisser submerger par le travail et le stress, ce qui est facile lorsqu’on est un jeune entrepreneur. Pour décompresser, il s’échappe dans la musique et le sport.

C’est vers 5-6 ans que son père lui apprend à jouer de la batterie sur du CCR. Depuis, il n’a jamais quitté ses baguettes!

Le ski alpin, la course à pied, le vélo, la natation, le badminton et le ping-pong (oui, oui !) lui permettent également d’évacuer son stress.

Le bonheur, c’est quoi ?

Dans le cadre d'un cours de philosophie au cégep, le professeur lui demande d’argumenter sur sa définition du bonheur. Pour Jean-Philippe, à ce moment-là, le bonheur passait par la réalisation de ses passions. Il quitte donc l’école pour vivre sa passion : la musique.

Suite à cette décision, Jean-Philippe réalise qu’il a pris une décision impulsive. Pour goûter vraiment au bonheur, il doit graviter dans un cadre où les règles sont claires. Et là, il n’y a plus de cadre à l'intérieur duquel il peut agir.

Peu importe ses choix, ses parents ne le jugent pas et le soutiennent. Au fil des discussions avec eux et de ses réflexions, il arrive à un constat : il veut retourner sur la bonne « track ».

Une visite, un déclic !

En visitant un bureau de notaire dans lequel sa mère oeuvre à l'époque et en discutant avec les gens qui y travaillent, il a une révélation. Le métier de notaire correspond à sa vision du monde : puisqu’il connaît les règles, le notaire peut établir des liens juridiques entre différentes parties et leur expliquer ce qu’ils ont le droit de faire ou non.

Et c’est un retour en force pour Jean-Philippe. Après le cégep, il fait ses études de droit où il se découvre une passion pour le droit des affaires et le droit constitutionnel, ce qui le mènera à se spécialiser dans un domaine bien précis, soit le droit de la copropriété. Il sait enfin qu’il se situe exactement à la bonne place. Cette branche du notariat lui permet de proposer des solutions créatives et inventives à ses clients, le tout, à l'intérieur d'un cadre juridique clair et bien établi.

Une vision contemporaine du notariat

À sa sortie de l’université, il est engagé dans un cabinet et fait la rencontre de Timothée et Catherine, deux jeunes notaires tout aussi fougueux que lui. Lorsque deux collègues d’expérience quittent le bureau, les jeunes doivent s’impliquer davantage. Ils se rendent rapidement compte que leurs valeurs et leur vision du notariat se situent aux antipodes de celles bien ancrées dans l’entreprise.

Après une tentative infructueuse de prendre la relève du cabinet, ils se lancent dans le vide pour fonder leur propre entreprise.

C'est suite à un travail sans relâche afin de mettre en place une entreprise à leur image que les trois notaires ont édifié, bloc par bloc, les lignes directrices qui forment le cadre de VSB notaires.

Aujourd’hui, à la fin d’une rencontre, quand il donne une poignée de main à son client, il est fier de lui, car il lui a offert le meilleur de lui-même, de sorte à trouver une solution conçue spécialement pour les besoins de son client. Et ça, comme il le dit si bien, ça n’a pas de prix.

Une nouvelle façon d’aborder sa pratique

Depuis qu’il est entrepreneur, Jean-Philippe comprend mieux les émotions que peuvent vivre ses clients, puisqu’il est passé lui-même de la théorie à la pratique. Chaque fois, il se pose la question suivante : « Si c’était mon projet, qu’est-ce que je ferais ? »

Jean-Philippe C Boileau profil -VSB Notaires

Pratique, implication et distinction

Jean-Philippe est titulaire d’un baccalauréat en droit (avec grande distinction) de l’Université d’Ottawa et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en droit notarial de l’Université de Montréal. Il figure au palmarès du doyen pour l’excellence de son dossier scolaire et est membre de la Golden Key International Honour Society. Il est également inscrit au tableau de l’ordre de la Chambre des notaires du Québec depuis 2014. Il exerce sa pratique plus particulièrement en droit de la copropriété, en droit immobilier et en financement commercial, en plus d’être actif dans la communauté d’affaires de la région.

La pratique de Jean-Philippe est axée sur le développement de projets immobiliers en copropriété, sur la mise en place de structures juridiques et de conventions dans le cadre d'acquisition, de développement, de financement et de ventes d'immeubles, particulièrement en copropriété divise. Jean-Philippe a été impliqué et a été appelé à agir dans différents projets d'envergure dans la région de Mont-Tremblant et des Laurentides.

Du tac au tac

Quel est ton groupe de musique favori ?

Même si je m’intéresse à plusieurs styles musicaux, mon coup de cœur du moment est Half Moon Run, un groupe montréalais de rock alternatif.

Veux-tu des enfants ?

Pour moi, la famille, c’est important. J’ai d’ailleurs deux frères et une sœur. Je sais que je veux des enfants, mais je ne sais pas combien ni quand.

 

Comment vois-tu l'avenir de Mont-Tremblant?

À chaque matin, je me sens privilégié d'habiter dans les Laurentides, particulièrement à Mont-Tremblant. L'avenir de la région est très prometteur, de nombreux visionnaires contribuent à l'essor du milieu. C'est un honneur pour moi de pratiquer le notariat dans une région aussi florissante et de pouvoir collaborer avec les acteurs économiques importants pour la région du grand Mont-Tremblant.

Quand on parle de projet de co-propriété, dans la région, Jean-Philippe c’est l’homme de la situation.

-
Catherine St-Cyr

Jean-Philippe est très créatif, il a développé une expertise très nichée pour aider les promoteurs immobiliers à performer dans leurs projets au-delà de leurs attentes

-
Timothée Vallée

Envoyez-nous un pigeon voyageur

Ici